top of page
  • Photo du rédacteurAylie

Amen

Dernière mise à jour : 24 févr.

Bonjour à vous,


Aujourd'hui, je souhaite m'exprimer sur une expérience qui m'a suivie toute mon enfance et qui a été résolue au fur et à mesure que je travaillais sur moi et entrais dans mes profondeurs...plus profondes à chaque étape.


Ayant pourtant grandi proche de la mer, j'ai toujours eu peur des fonds marins et particulièrement des poissons.

Les aquariums me mettaient toujours très mal à l'aise en me provoquant de vraies angoisses* et je nageais toujours avec cette appréhension de l'inconnu sous mon corps.


A l'aube de mes 20 ans, j'ai décidé de ne plus me faire dominer par mes peurs et ne connaissant alors pas à l'époque les méthodes douces comme je peux les transmettre aujourd'hui, je fonçais dans le tas.


Et le tas pour cette peur-là a été de me confronter directement aux fonds marins par la plongée bouteille sur l'île de la Réunion.

La veille de la sortie, je me suis mise à paniquer et je l'ai confié à mon moniteur qui m'a dit que jusqu'au dernier moment, je pouvais changer d'avis.


Mais je n'ai pas changé d'avis.

Non, j'y suis allée.

J'ai plongé avec lui jusqu'à -14 mètres.

J'ai nagé avec les poissons. Je ne les ai pas touché mais j'ai nagé avec eux.

Je ne les avais jamais vu de si près!


Quel soulagement j'ai vécu ce jour-là, quelque chose dans mon inconscient avait commencer à se débloquer.

Quoi?

Je ne le savais pas car à l'époque je n'étais pas dans la conscience du moi.

Et surtout, rien ne se résout en une fois.


C'est 3 ans plus tard, en Egypte, que mes peurs se sont réveillées à nouveau.

Alors que mon pied marin s'était très développé entre temps, une expérience de snorkling en mer rouge m'a remise exactement là où je devais être pour me connaitre mieux: la peur s'est réveillée mais beaucoup pus forte cette fois-ci.

Je n'avais jamais couru aussi vite vers la plage de ma vie!


Toujours pas dans l'analyse car incapable de le faire à ce moment-là, 2 ans plus tard l'endométriose se manifestait, venait tout faire sauter dans ma vie et là a commencé progressivement un long travail d'introspection, de libération et d'acceptation qui aura amené, 14 ans plus tard, à ma totale guérison sur tous les plans.


Un travail sans relâche qui demande force, persévérance, foi et patience.

Beaucoup de patience et de tolérance envers soi.


La plus grande aide reçue pendant toute cette période qui a amené à qui je suis aujourd'hui et ce que je fais et ceux avec qui et pour qui je travaille: les animaux.

Les animaux, poissons compris, m'ont rendu la vie, m'ont montré et m'ont aidé à sortir des ténèbres dans lesquelles j'étais née et contre lesquelles je me battais jusqu'à en être épuisée.


Alors quand ces brochets à Cassis cet été m'ont proposé de me faire un soin pour clôturer le cycle**, j'ai été très émue.


J'étais assise sur le bord du port, ils étaient là, nombreux.

Je me suis laissée guider, je me suis connectée à eux.

Ils se sont mis en rond, je me suis mise au milieu en visualisation.

Ils m'ont soignée, ont libéré le début afin qu'aucun début ni fin n'entrave la libre circulation de mes énergies aujourd'hui.


Merci...


Aylie


Ndlr: *j'ai compris plus tard que les zoos, aquariums, cirques et autres...me provoquaient aussi des angoisses car me connectaient directement à la souffrance animale

**je suis allée à Cassis début juillet 2023, un mois et demi après mon hystérectomie qui m'a libéré definitivement de mon endométriose vésicale de stade 4 pour laquelle j'avais déjà subi 4 chirurgies à date anniversaire les 4 premières années de la maladie. Rien ne disait que je devais subir une hystérectomie car mon endo était vésicale. Tout le travail que j'ai fait à permis d'agglutiner l'endo sur l'utérus et ainsi, l'opération a tout libéré. Mon intention qui a mené à cela, posée en aout 2021, était "j'accepte d'être libérée de l'endométriose" (il y a plein d'avantages secondaires à être malade, ils ont dû être tous traités). Quand la récidive très invasive s'est déclarée en septembre 2022, j'ai d'abord été sous le choc puis j'ai compris: ca y est, c'était fini. L'ultime chirurgie qui allait tout régler. J'avais réussi...et je n'avais pas guéri seulement l'endo...

Posts récents

Voir tout
bottom of page