top of page
  • Photo du rédacteurAylie

L'envolée




Bonjour à tous,


Je voulais vous parler du deuil.

C'est un mot que j'ai appris et compris lors de ma séance avec Aylie et mes humains.

Le "deuil".

Je ne connaissais pas avant ça.


Le "deuil", c'est accepter que quelque chose est fini, que l'ancien ne sera plus et que la vie sera à jamais changée car l'ancien n'est plus.


Pour moi, mon deuil a été de ne pas rester figé* dans l'énergie de mon ancien copain de la maison qui est parti vivre une autre vie, là-haut, au milieu des étoiles.

C'est comme ça que moi je le vois en tous cas.


Je ne savais pas que je pouvais faire cela: le laisser partir et ré-apprendre à vivre sans lui à mes côtés.

Je m'étais collé en quelque sorte à lui pour ne pas le laisser partir, pour qu'il ne me laisse pas tout seul ici.


Je sais ce que vous allez me dire: "mais non, tu n'es pas seul, regarde: tu as ton amie chatte et tes humains!" et vous avez raison mais la perte de cet être qui m'avait guidé toute ma vie m'a fait perdre tous mes repères.

Je devais ré-apprendre à vivre à ma manière.


Aujourd'hui, depuis que j'ai compris ça dans la séance, je suis redevenu le chat d'avant tout ça même si je me découvre encore peu à peu car je n'ai jamais vraiment vécu sans mon guide à mes côtés.


Je ne me suis pas trouvé de remplaçant.

Non.


Il restera toujours à mes côtés en quelque sorte: son énergie résonne encore un peu en moi mais je n'ai plus de contact avec lui.

Il avait besoin que je le laisse partir et que je lui foute la paix, vous voyez?

C'est pas méchant, c'est juste vrai.

Il avait raison.

Je dois apprendre à vivre par moi-même.


Alors, vous voyez le "deuil" a été une grande souffrance pour moi tant que je ne l'acceptais pas, tant que je restais dans cette énergie figée dans l'absence plutôt que dans l'énergie mouvante de la présence.


Aylie est épatée par mon vocabulaire: c'est que j'ai eu le temps d'y penser à ce texte!


Voila. J'ai fini.

Je suis vraiment quelqu'un d'autre maintenant: un chat entre celui que j'étais avant et celui que je deviens maintenant.


Je suis content.

Je suis libéré.


Je suis vraiment content.


Brésil


Ndlr: *Brésil était figé dans cette énergie depuis 3 ans. Il s'y est immergé au fur et à mesure environ pendant une année après le décès de son compagnon - guide pour ne plus savoir comment en sortir ensuite.

73 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


poulet.lucie
Apr 10

Bravo Brésil. Bravo d'avoir trouvé en toi la force d'accepter le deuil et de le vivre pleinement de façon à le voir comme un changement. Je t'admire beaucoup car ce n'est pas une chose facile à faire. Tu peux être fière de toi . De l'amour pour toi 💚

Like

Camille Loizou
Camille Loizou
Apr 09

Merci pour ton témoignage Brésil. Le deuil est une étape nécessaire et difficile, tu avances sur le chemin et tu te reconstruiras pleinement

Like
bottom of page